Ce que révèlent les plus vieux excréments du monde : l'homme de Néandertal mangeait aussi des plantes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'homme de Néandertal mangeait aussi des plantes
L'homme de Néandertal mangeait aussi des plantes
©DR

Science

Ce que révèlent les plus vieux excréments du monde : l'homme de Néandertal mangeait aussi des plantes

C'est ce que prouve l'étude de déjections pétrifiées vieilles de 50 000 ans.

Dans l'imaginaire commun, l'homme de Néandertal était un carnivore. Il mangeait donc exclusivement de la viande, et rien d'autre. Une affirmation qui s'avère en réalité fausse. En effet, des chercheurs, dont les travaux sont publiés mercredi dans la revue américaine PLOS ONE, ont acquis la certitude que ces lointains cousins de l'homme consommaient aussi des plantes, telles que des tubercules et des fruits à coques. Comment l'ont-ils su ? En analysant des excréments pétrifiés vieux de 50 000 ans.

Plus précisément, comme le relaie le Daily Mail, ces scientifiques du MIT et de l'université de La Laguna, en Espagne, se sont penchés sur des échantillons de déjections néandertaliennes découvertes sur le site d'El Salt, dans le sud de l'Espagne, et y ont trouvé des traces du cholestérol animal mais aussi du phytostérol, dérivé des plantes. Ces dernières marquent les premiers indices directs que les Néandertaliens pourraient bien avoir été omnivores comme l'homme moderne, assure  Ainara Sistiaga, chercheuse de l'Université de La Laguna en Espagne, principal auteur de ces travaux. L'homme de Neandertal connaissait donc l'importance d'une alimentation équilibrée et variée. 

lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !