Cameron Diaz et le cinéma c'est fini (pour le moment) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Cameron Diaz et le cinéma c'est fini (pour le moment)
©Reuters

Retraite anticipée

Cameron Diaz et le cinéma c'est fini (pour le moment)

Après avoir été absente de nos écrans -petits ou grands- pendant cinq ans, Cameron Diaz annonce, que pour l'instant, elle en a fini avec le cinéma.

Cameron Diaz et le cinéma, ce serait fini... Du moins pour le moment! On l'avait totalement perdu de vue depuis 2014, et après avoir enchaîné une série de film au succès très très modéré, l'artice californienne a déclaré dans une itnrview accordée au magazine féminin américain InStyle, qu'elle n'était pas prête de réapparaître devant une caméra.

"C'est amusant que personne ne sache ce que je fais. Parce que mon temps m'appartient. Je ne fais la promotion d'aucun film et je n'ai pas à donner (des informations) sur quoi que ce soit. Je ne fais plus ce genre de choses. Je vis ma vie" [...] "Ma vision des choses, c'est que j'ai offert la moitié de ma vie au public. Je pense que c'est ok si je prends désormais du temps pour moi pour choisir la manière dont je vais revenir dans ce monde - si je décide (de revenir). Jouer ne me manque pas. En ce moment, je m'intéresse beaucoup au bien-être."

Si elle dit "s'intéresser au bien-être" Cameron Diaz pourrait bien se reconvertir dans cette industrie déjà très prisée par les stars en voie de reconversion. Comme Jessica Alba, Gwyneth Paltrow ou encore Kate Hudson, l'actrice de Charlie's Angel pourrait donc lancer sa propre marque. Marque de quoi ? Pour le moment, c'est encore un mystère.

"J'adore la création, donc je suis à la recherche d'un projet qui a un sens", explique Cameron Diaz. "J'ai des choses sur le feu, mais nous sommes un peu trop tôt pour en parler."

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !