Beyoncé et Jay Z : la rumeur d'un divorce orchestrée pour gonfler leurs ventes? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
"Toutes ces rumeurs n’étaient faites que pour faire parler de la tournée" assure le père de la chanteuse
"Toutes ces rumeurs n’étaient faites que pour faire parler de la tournée" assure le père de la chanteuse
©Reuters

Surprenant

Beyoncé et Jay Z : la rumeur d'un divorce orchestrée pour gonfler leurs ventes?

A l'occasion d'un entretien publié sur le site "Radar Online", le père de Beyoncé a fait des révélations étonnantes sur les rumeurs de séparation circulant à propos du célèbre couple.

Depuis plusieurs semaines, une rumeur évoquant la séparation des deux artistes ne cessait de grandir. De manière plutôt surprenante, le père de Boyoncé, Mathew Knowles, a lui même apporté sa clarification dans un entretien publié sur le site "Radar Online". Celui qui a aussi été le manager de sa fille a balayé en un clin d'oeil les bruits qui circulaient : "Toutes ces rumeurs n’étaient faites que pour faire parler de la tournée".

A en croire Mathew Knowles, Beyoncé et Jay Z formeraient donc un couple plus soudé que jamais, qui aurait distillé des anecdotes semant le trouble pendant de longues semaines, alors que de nombreux billets pour leur tournée restaient toujours invendus. A propos de cette mise en scène, le père de beyoncé a précisé, en fin connaisseur : "Je le sais parce que je l’ai fait auparavant, quand j’étais le manager de ma fille".

Prenant l'exemple d'une vidéo qui laisse apparaître Jay Z et sa belle sœur Solange en pleine altercation dans un ascenseur, Mathew Knowles affirme que la "fuite" est d'ailleurs l'oeuvre de Beyoncé elle même : "Tout le monde en a parlé, et les ventes d’albums de Solange ont augmenté de 200% ! ".

Lu sur Elle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !