Au tour des micro-batteries d'être imprimées en 3D | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Des micro-batteries ont été crées grâce à une imprimante 3D
Des micro-batteries ont été crées grâce à une imprimante 3D
©Reuters

De l'importance de la technologie

Au tour des micro-batteries d'être imprimées en 3D

Des chercheurs américains d’Harvard et de l’université Urbana-Champaign ont annoncé avoir réussi à fabriquer des minuscules batteries d’un millimètre de long à l’aide d’une imprimante 3D.

L'impression 3D est le phénomène à la mode. Grâce au développement de cette nouvelle technologie, il est désormais possible de presque tout fabriquer. Ainsi ces dernières semaines, un pistolet, une maison ou d'autres objets insolites ont été crées via une imprimante 3D. Mais ce moyen d'impression a aussi des vertus plus intéressantes. En effet, l'imprimante 3D a déjà permis de sauver la vie d'un enfant ou encore de permettre à un aigle d'avoir un nouveau bec. Mais ce n'est pas tout. Des chercheurs américains d’Harvard et de l’université Urbana-Champaign ont annoncé avoir réussi à fabriquer des minuscules batteries d’un millimètre de long à l’aide d’une imprimante 3D.

"Par rapport à sa taille, cette micro-batterie, en forme de peigne, offre les même temps de charge et de décharge et la même puissance que les batteries actuelles. Elle pourrait trouver sa place dans les dispositifs médicaux portés par l’être humain ou dans des vêtements connectés" indique le site 01.net.

"Les performances électrochimiques sont comparables aux batteries commerciales en termes de durée de vie et de recharge, de durée de vie et de densité énergétique.  Nous sommes simplement capables de le faire à une échelle inférieure" assure le co-auteur de l'étude Shen Dillon sur le Journal du geek.

Voir une vidéo de la création de ces micro-batteries :


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !