Les athées américains font campagne contre Noël | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les athées américains 
font campagne contre Noël
©imarcc

Rabat-joie

Les athées américains font campagne contre Noël

L'association prépare une nouvelle campagne d'affiche pour le moins controversée.

La guerre pour Noël est déclarée aux Etats-Unis entre athées et chrétiens. Depuis l'an dernier, l'association des athées américains profite de la saison pour dénoncer les "mythes" de la religion. Si la campagne précédente, intitulée "Vous savez que c'est un mythe. Cette année, célébrez la raison", avait déjà fait grincer des dents les croyants, celle de cette année les scandalise tout simplement... et pas seulement pour des raisons religieuses.

Les panneaux qui vont être installés dans les jours à venir dans l'Ohio, le New Jersey et en Floride, montrent une image de Jésus, entouré... du diable, de Poséidon et du Père Noël, sous les mots "37 millions d'Américains reconnaissent un MYTHE quand ils le voient". "Même la personne la moins éduquée ne mettrait pas Jésus dans la même catégorie que ces trois autres personnages, même les non-croyants admettent qu'il est une figure de l'Histoire - un leader religieux ou un enseignant qui a vécu il y a près de 2000 ans", fait remarquer un pasteur. Pour un autre, cette comparaison "démontre entre autres choses un manque flagrant de culture littéraire".

Très fier de sa dernière trouvaille, le directeur de la communication de l'association des athées américains dit comprendre pourquoi celle-ci choque. Et ça n'est pas du tout pour des questions de réalité historique ou culturelle."Quand vous remettez en question les croyances les plus anciennes d'une personne, elle se sent immédiatement offensée et répond sur la défensive. C'est un phénomène psychologique connu". Dans la bataille pour Noël, tous les coups sont permis.

Lu sur The Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !