Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Mode
Anna Wintour Vogue Etats-Unis Kamala Harris
©ALBERTO PIZZOLI / AFP

Vice-présidente élue

Anna Wintour évoque la polémique sur la Une de Vogue avec Kamala Harris : « Ce n'était pas notre intention de diminuer l'importance de son incroyable victoire »

L'édition américaine du magazine Vogue a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Anna Wintour a tenté d'expliquer les choix de Vogue pour la couverture avec la vice-présidente élue Kamala Harris auprès de la rédaction du New York Times.

La couverture de février du magazine Vogue avec la vice-présidente élue Kamala Harris a généré une polémique aux Etats-Unis et sur les réseaux sociaux. Cette controverse implique la femme la plus puissante de la mode, Anna Wintour, et la femme la plus puissante de la Maison Blanche, Kamala Harris. Une photo de couverture divulguée et décrite par Anna Wintour comme « joyeuse », « décontractée » et « accessible » a été jugée « irrespectueuse » sur Twitter.

Anna Wintour s’est confiée sur cette couverture dans les médias. Elle s'est félicitée de mettre en une la vice-présidente élue qui vient de triompher avec Joe Biden lors des élections présidentielles aux Etats-Unis : 

« De toute évidence, nous avons entendu et compris la réaction à la couverture imprimée et je tiens simplement à répéter que ce n'était absolument pas notre intention, en aucune façon, de diminuer l'importance de l’incroyable victoire de la vice-présidente élue ».

Dans une interview exclusive pour le New York Times dans le cadre du podcast « Sway », Anna Wintour a donc évoqué la couverture du magazine, le sujet de la diversité chez Condé Nast ainsi que sur l'avenir de l'industrie de la mode.

« Nous sommes très honorés d'avoir la vice-présidente élue en couverture […] c'est un moment historique pour les femmes de couleur, pour l'Amérique. […] Nous étions ravis qu'elle puisse prendre le temps de participer à cette séance photo. Nous voulions vraiment avoir cette couverture au moment de l'inauguration (ndlr, de l'investiture de Joe Biden) parce que nous avions l'impression que ce serait un moment de fête et de joie ».

Les polémiques sur les réseaux sociaux concernaient le choix de la photographie et la couleur de la peau de Kamala Harris qui aurait pu être retouchée numériquement, selon de nombreux Internautes sur Twitter.

New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !