Amin Maalouf à l'Académie française | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Amin Maalouf
à l'Académie française
©

Immortel

Amin Maalouf à l'Académie française

L'écrivain franco-libanais a été élu au 1er tour pour prendre le fauteuil laissé vide par Claude Lévi-Strauss.

La troisième tentative aura été la bonne pour Amin Maalouf, élu ce jeudi 23 juin au fauteuil 29 de l'Académie française.

L'écrivain franco-libanais remplace donc l'ethnologue Claude Lévy-Strauss, disparu en 2009. Il récolte 17 des 24 votes, le philosophe Yves Michaud reçoit 3 voix.

La candidature d'Amin Maalouf avait sévèrement été rejetée en 2004 et, en 2007, le prix Goncourt 1993 (pour Le Rocher de Tanios, ed. Grasset) avait renoncé suite à la polémique suscitée par le "manifeste pour une littérature-monde" qu'il avait signé, sonnant ainsi une violente charge contre la francophonie.

Exilé en France depuis 1976, Amin Maalouf a notamment écrit Léon l'Africain (1986), Les Identités meurtrières (1989) ou encore Le Dérèglement du monde (2009). C'est, après Assia Djebar, le deuxième auteur issu d'une culture arabe à devenir "Immortel".

Cliquez ici pour lire l'entretien accordé le 11 avril 2011 par Amin Maalouf à Atlantico sur le fossé entre l'Occident et le monde arabo-musulman.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !