Alunissage du "Lapin de Jade" : un "succès total" selon les Chinois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le fameux "Lapin de jade" envoyé sur la Lune par les Chinois
Le fameux "Lapin de jade" envoyé sur la Lune par les Chinois
©

Mission accomplie

Alunissage du "Lapin de Jade" : un "succès total" selon les Chinois

Dimanche soir, le numéro un chinois Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang se sont déplacés au Centre de contrôle spatial de Pékin, pour "constater la réussite de la mission".

Le "Lapin de Jade" fait les gros titres en Chine ce lundi. L'ensemble des médias a publié des photos de la sonde spatiale Chang'e-3 qui se déplace sur la Lune depuis 48 heures. Les autorités chinoises parlent d'un "succès total". La sonde a déployé des panneaux solaires et effectué ses premiers tours de roue dans la "Baie des arcs-en-ciel".

Les médias sont dithyrambiques sur cette mission. Dans un éditorial intitulé "Fantastique mission lunaire", le China Daily écrit que "la portée de cette mission lunaire va au-delà de tout ce que l'on peut imaginer". "Etant donné l'augmentation rapide de la population mondiale et l'épuisement de nombreuses ressources, les percées dans l'exploration spatiale et l'utilisation pacifique des ressources sur la Lune ou sur Mars pourraient être l'option à prendre par l'humanité dans un avenir proche" poursuit le journaliste.

Preuve que cette alunissage passionne tout un pays, le numéro un chinois Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang  se sont rendus dimanche soir au Centre de contrôle spatial de Pékin. Ils voulaient eux aussi s'assurer du "succès total" de la mission. Par ailleurs, ce lundi matin, le lancement en 2017 de Chang'e-5, la cinquième mission lunaire chinoise, a été lancé. Chang'e-4 est prévu en 2015. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !