Tromperie Kristen Stewart - Robert Pattinson : la femme trompée s'en prend à la jeune actrice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Liberty Ross, la femme trompée, twitte sur la liaison entre son mari et Kristen Stewart.
Liberty Ross, la femme trompée, twitte sur la liaison entre son mari et Kristen Stewart.
©Reuters

Liaison dangereuse

Tromperie Kristen Stewart - Robert Pattinson : la femme trompée s'en prend à la jeune actrice

Liberty Ross a twitté plusieurs messages en rapport avec la liaison entre Kristen Stewart et son mari avant de se désinscrire du site de micro-blogging.

 Lire aussi sur le sujet : "Tromperie Kristen Stewart - Robert Pattinson : l'acteur aurait quitté Kristen Stewart."

Cette liaison n'en finit plus de faire couler de l'encre, et des tweets ! Liberty Ross, la femme de Rupert Sanders, le réalisateur avec qui Kristen Stewart a eu une liaison, s'en est pris à la jeune actrice. Elle a en effet publié sur son compte Instagram une image de Blanche-Neige en pleurs et sirotant du vin suivie du message "pas si jolie et pas si pure finalement".

Liberty Ross fait sans aucun doute référence à Kristen Stewart qui interprétait Blanche-Neige au cinéma.

La femme trompée, qui incarnait la mère de Kristen Stewart dans le film Blanche-Neige, a également publié plusieurs messages sur con compte Twitter avant de le désactiver. Se sont ainsi suivies des citations de Marylin Monroe –  "Parfois de belles choses s'effondrent pour que d'autres meilleures puissent mieux se construire" – , et de la poète américaine Maya Angelou, - "si vous arrivez un jour à tenir très fort à quelqu'un, alors vous aurez réussi votre vie" – avant le dernier tweet, un simple "Wow".

Le mannequin âgée de 33 ans et mariée à Rupert Sanders expliquait pourtant il y a deux semaines dans une interview que son mariage allait bien, déclarant : "nous avons traversé des périodes très difficiles et nous nous en sommes sortis".

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !