Une adaptation porno de l'affaire DSK - Diallo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Pour incarner l'ancien directeur du FMI, Roberto Malone, un italien de 55 ans devrait faire l'affaire en se glissant dans la peau de "David Sex King" (DXK).
Pour incarner l'ancien directeur du FMI, Roberto Malone, un italien de 55 ans devrait faire l'affaire en se glissant dans la peau de "David Sex King" (DXK).
©Flickr / Antonio Tajuelo

Adaptation

Une adaptation porno de l'affaire DSK - Diallo

Info ou intox ? Une maison de production de films X annonce qu'elle va adapter l'affaire DSK à l'écran. Le film s'intitulerait "DXK".

L'affaire DSK version X ça donnerait "DXK", un film porno produit par une maison de production inconnue "MyPornProductions". Sur son site, l'entreprise annonce "la parodie X de la plus médiatique affaire de mœurs impliquant un important dirigeant politique et économique international et une femme de ménage dans un hôtel de luxe".

Pour incarner l'ancien directeur du FMI, Roberto Malone, un italien de 55 ans devrait faire l'affaire en se glissant dans la peau de "David Sex King" (DXK). La salle de bain d'hôtel, l'audience au tribunal et la prison, tout y sera dans ce film qui n'est pas tendre avec Naffissatou Diallo. En effet le scénario raconterait l'histoire d'un " patron d'une grande institution financière, (qui) ne résiste pas aux charmes de la femme de chambre (venant) de faire son travail. Dommage ! C'est l'occasion rêvée pour elle de sortir de l'anonymat et d'utiliser tous les moyens pour faire payer ce très chaud lapin". Les féministes apprécieront.

A en croire le site de MyPornProductions, les internautes peuvent participer au financement du film, soit 200.000 euros. Le fonctionnement s'inspire de celui de MyMajorCompany, où les internautes misent sur des artistes, et peuvent gagner de l'argent.

Impossible pour l'instant de savoir s'il s'agit d'un coup de pub ou d'un vrai projet.

Lu sur l'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !