À 85 ans, un Canadien a pulvérisé le record du marathon de sa catégorie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
À 85 ans, un Canadien a pulvérisé le record du marathon de sa catégorie
©Capture d'écran / Twitter @RunCRS

Respect

À 85 ans, un Canadien a pulvérisé le record du marathon de sa catégorie

Ed Whitlock a franchi la ligne d'arrivée après 3h 56min 38sec d'efforts.

Âgé de 85 ans, le Canadien Ed Whitlock a terminé dimanche 16 octobre le marathon de Toronto en 3h56 minutes et 38 secondes, éclatant de plus de trente minutes le record du monde sur la distance dans sa catégorie d'âge (4h34 et 55 secondes).

 

"Je visais les 3h50, ais cela a commencé à être beaucoup plus difficile pour moi après la mi-course", a-t-il reconnu, modeste, au lendemain de sa course. "Courir en trois heures, ce n’est plus possible pour moi. Maintenant j’ai besoin de quatre heures, et ça sera de pire en pire", s’est-il marré lors d’un entretien accordé à Canada Running Series.

Whitlock n'est pas un inconnu dans le monde du marathon et des longues distances et a déjà plusieurs records du monde à son palmarès. Son plus grand motif de fierté est d'avoir bouclé le marathon de Toronto en 2004 à 73 ans en moins de trois heures (2h54min49sec).

"Continuer aussi longtemps que possible"

Whitlock qui s'est mis à la course à pied à l'âge de 40 ans, a pour autre particularité de courir avec des chaussures d'une autre époque. "Celle que je porte ont plus de vingt ans, elles ont dépassé leur date de péremption, mais je ne suis pas fan des modèles actuels, j'ai encore un petit stocks de 'mon' modèle", a-t-il confié à CBC Radio One.

Il ne sait pas encore quel sera son prochain défi : "Personne ne sait quand viendra l'heure de la dernière course, mais je vais continuer à courir aussi longtemps que je peux", a-t-il conclu.

 

 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !