33 ans, l'âge du bonheur ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
33 ans, l'âge du bonheur ?
©

Sweet 33

33 ans, l'âge du bonheur ?

Et s'il fallait attendre ce cap pour être vraiment heureux ? C'est ce que montre une étude anglaise.

On dit souvent que le bonheur n'a pas d'âge. Une étude anglaise tend à montrer le contraire. Le site internet Friends United a interrogé à ce sujet des anglais de plus de 40 ans. Le résultat: 70% d'entre eux déclarent qu’elles n’ont été vraiment heureuses qu’une fois passé le cap de leurs 33 ans. Une période plus heureuse que leur adolescence, leur enfance (seuls 16% citent ces époques de leur vie) ou que leur vie étudiante (ils sont seulement 6% à préférer cette période).

Il semblerait ainsi que 33 ans soit l’âge idéal pour s’épanouir à la fois dans sa vie privée et professionnelle. La trentaine est en effet une période d’autonomie nouvelle et d’indépendance financière, mais également un âge où les choix principaux de la vie ont généralement été faits. 

"30 ans est le nouveau 20 ans", affirme le site NewsFeed. Interrogée par Friends United, Donna Dawson, psychologue, donne une explication à cet "âge magique" : "à cet âge, l'innocence a été perdue, mais nous gardons un sens de la réalité, et un fort sentiment d'espoir, un esprit de défi aussi, et nous croyons fortement dans nos propres talents et capacités. Nous n'avons pas encore développé le cynisme et la lassitude qui vient avec les années ultérieures".

Lu sur Newsfeed

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !