2012 : année du jackpot pour le cinéma français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
The Artist ne démérite pas avec ses 13,3 millions d'entrées, correspondant à 23,1 millions de recettes.
The Artist ne démérite pas avec ses 13,3 millions d'entrées, correspondant à 23,1 millions de recettes.
©Allociné

Grand cru

2012 : année du jackpot pour le cinéma français

Entre "Taken 2", "The Artist" et "Intouchables", le record d'entrées à l'international a été dépassé.

 "Taken 2", "The Artist" et "Intouchables", mais aussi "Amour""Astérix et Obélix : Au service de sa majesté" et "Un monstre à Paris"... Si les trois derniers ont "seulement" dépassé le million d'entrées hors de l'Hexagone, les trois premiers ont fait fureur.

140 millions de billets vendus sur le monde entier par les films français en 2012, d'après UniFrance. Cela représente soit 875 millions d'euros de recettes. 65% de ce pactole faramineux a été réalisé grâce a The Artst, Intouchables et la Taken 2 de Luc Besson, à eux tous seuls.

Tout en haut du podium, on trouve Taken 2, qui a attiré 46,5 millions de spectateurs dans les salles étrangères, raflant 266,3 millions d'euros. Juste derriere, Intouchables, vilain petit canard des Oscars, a pourtant remporté un succès populaire immense avec 30,5 millions d'entrées et 209,2 millions de recettes. Enfin, The Artist ne démérite pas avec ses 13,3 millions d'entrées, correspondant à 23,1 millions de recettes.

Des chiffres fantastiques qui contrastent avec l'année 2011 où seuls 70 millions de billets avaient été vendus en tout sur l'année (pour des recettes de 445 millions d'euros). Aux États-Unis, 32 millions de spectateurs se sont rendus en salles pour aller voir des films français (soit une augmentation de 45% par rapport à 2011). Le cinéma français vient donc de battre -et de très loin- le record de 2008 qui s'élevait à 84 millions d'entrées...

Lu sur Première

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !