"Touche pas à mon poste" : Matthieu Delormeau fait scandale en racontant avoir montré une vidéo érotique à son neveu de 7 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
"Touche pas à mon poste" : Matthieu Delormeau fait scandale en racontant avoir montré une vidéo érotique à son neveu de 7 ans
©Capture d'écran / TPMP

Surréaliste

"Touche pas à mon poste" : Matthieu Delormeau fait scandale en racontant avoir montré une vidéo érotique à son neveu de 7 ans

Le CSA a reçu 54 plaintes après la diffusion de la séquence et C8 a décidé de supprimer le replay de l’émission.

"Tu es un malade mental !" La réaction de Jean-Luc Lemoine aux propos de Mathieu Delormeau datés de lundi soir est pour le moins équivoque. Durant son émission, Cyril Hanouna a en effet invité ses invités à s’exprimer sur le thème suivant "Comment on fait les bébés ?" Un bien beau programme qui a provoqué une réaction surréaliste de Matthieu Delormeau. "Je vais vous décevoir, j'ai fait avec mon neveu le choc des images", a-t-il lancé. "Pour être très honnête, j'avais mis un lien que j'avais vérifié avant, un lien érotico-porno".

Stupeur sur le plateau, mais l'ancien de NRJ 12 poursuit. "J’avais choisi un film érotique donc il n’y avait pas l’acte en lui-même mais, il avait compris comment ça se passait". Alors qu'on lui demande l'âge du neveu en question, le chroniqueur répond "7 ans"…avant d'essayer de se justifier. "Je précise juste sans me vanter, c'est un peu de famille... c'est mon neveu et il est un peu surdoué et un peu précoce donc il comprend vite les choses."

Des explications qui n'ont pas convaincus de nombreux téléspectateurs qui ont fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux.  Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel aurait reçu 54 plaintes après la diffusion de la séquence. Devant la polémique, la chaîne C8 a supprimé le replay de l’émission de son site internet.

Un peu plus tard, Matthieu Delormeau a essayé d'éteindre le feu sur Twitter. "Désolé si le second degré n’est pas passé. Jamais montré un film érotico à mon neveu." Comme le rappelle LCI, le chroniqueur pourrait payer très cher cet écart.  La loi interdit en effet de diffuser des contenus pornographiques à des mineurs. Un tel acte est passible de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. 

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !