"Rogue One : A Star Wars Story" arrive dans les salles européennes mercredi 14 décembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Rogue One : A Star Wars Story" arrive dans les salles européennes mercredi 14 décembre
©D.R.

Suite

"Rogue One : A Star Wars Story" arrive dans les salles européennes mercredi 14 décembre

Présenté en avant-première samedi à Los Angeles, "Rogue One: a Star Wars story", a été réalisé par le Britannique Gareth Edwards.

Plusieurs millions d'inconditionnels de "Star Wars" pourront enfin découvrir mercredi 14 décembre "Rogue One", un opus issu de la célèbre saga spatiale, réalisé par les studios Disney. Les fans auront attendu seulement un an depuis la sortie du "Réveil de la force", précédent épisode de l'aventure qui avait créé l'événement.

Présenté en avant-première samedi à Los Angeles, "Rogue One: a Star Wars story", réalisé par le Britannique Gareth Edwards ("Godzilla"), sort mercredi dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Pays-Bas, Suède, Norvège, Finlande, Danemark...), avant le Royaume-Uni et l'Allemagne notamment jeudi et les Etats-Unis vendredi.

"Comme ses concepteurs l’avaient annoncé, Rogue One a de faux airs de film de guerre à l’ancienne, avec son commando d’antihéros lancé dans une mission périlleuse dont on se doute qu’elle ne se fera pas sans douleur. L’habileté du scénario consiste à avoir greffé le destin privé de la famille Erso au sein d’une intrigue dont on connaît déjà l’issue puisque la destruction de l’Etoile de la mort est l’enjeu de la trilogie originelle. Comme Luke Skywalker, comme Rey dans Le Réveil de la Force, Jyn a perdu les siens trop tôt. Comme eux, elle va se venger et se réaliser en luttant contre les forces du mal. Bref une petite histoire dans la grande histoire qui permet au spectateur de s'identifier et de surmonter le charabia politico-galactique, parfois indigeste", peut-on lire sur LCI. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !