"Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" trop raciste pour les Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La famille Verneuil au grand complet
La famille Verneuil au grand complet
©Allo ciné

On ne peut pas rire de tout

"Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" trop raciste pour les Etats-Unis

Le film est jugé trop polémique pour les Américains et les Anglais.

Le succès de la comédie "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" se cantonnera aux frontières de l'Europe. En France, le film de Philippe de Chauveron dépasse les 12 millions d'entrée. En Allemagne, trois millions de personnes ont vu le film qui tient la tête du box-office depuis plusieurs semaines? Et le succès se répand en Grèce, Belgique ou Portugal. Même la Chine s'est laissé séduire. Mais le tour du monde de la famille Verneuil s'arrêtera là.

Aux Etats Unis, les distributeurs ont jugé le film trop polémique pour prendre le risque de le diffuser dans leurs salles. Même constat en Grande-Bretagne. "Ils sont évidemment excités par le succès du film, mais ils refusent de le diffuser tel quel. Ils savent que cela va d'emblée créer de trop grandes polémiques chez eux", analyse Sabine Chemaly, la directrice internationale des ventes de TF1, pour lepoint.fr.

Dans la culture anglo-saxonne, "on ne sait pas rire des différences, on vit avec, mais on n'accepte pas la caricature sur le sujet", poursuit la responsable de TF1. Une version édulcorée devrait donc voir le jour, sans les caricatures sur les Noirs, les Juifs ou les Chinois. En France, quelques critiques avaient été lancées à la sortie du film. Mais pas de quoi entacher l'engouement du public, puisque face à ce succès une suite est prévue pour 2016.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !