VGE n'avait pas imaginé sa défaite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire

1981

VGE n'avait pas imaginé sa défaite

Invité hier dans la nouvelle émission politique d'Arlette Chabot, Europe 1 soir, l'ancien président de la république Valéry Giscard d'Estaing à confié à la journaliste ses souvenirs de campagne.

"Je n’avais pas imaginé ma défaite parce que personne ne l’imaginait. Jusqu’à trois mois avant l’élection présidentielle, tous les Français pensaient que je serais réélu, les sondages étaient excellents et me plaçaient à plus de 60%..." confiait Valery Giscard d'Estaing au micro d'Arlette Chabot sur Europe1.

L'ancien président de la République a également souligné, à propos de l'anniversaire de l’élection de François Mitterrand en 1981, que dans les médias "on en fait un peu trop" alors que "vous en avez laissé passer d’autres dont personne n’a parlé", faisant référence à l'élection de Georges Pompidou.

Interrogé sur son successeur, Valéry Giscard d'Estaing reconnait qu'il "était de niveau présidentiel (…) Ce n’était pas un homme d'État, un bâtisseur, mais un rhéteur, un homme de paroles, brillant, qui avait le niveau (…) Je ne sais pas très bien ce qu’il voulait faire en fait."

VGE ne s'est pas privé non plus pour tacler un autre président, Chirac en l’occurrence, en affirmant  avoir été  "le dernier président de la culture gaulliste"

lu sur Europe1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !