Venise : un paquebot de croisière incontrôlable heurte un bateau de touristes et un quai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: Capture d'écran Iceland

Danger

Venise : un paquebot de croisière incontrôlable heurte un bateau de touristes et un quai

L'accident aurait pu avoir un bilan humain et patrimonial désastreux : un paquebot de croisière hors de contrôle à son arrivée à Venise a créé la panique dimanche, en heurtant un quai puis un bateau touristique. L’accident a fait deux blessés légers et deux autres personnes ont été transportées à l’hôpital pour des examens. 

Des vidéos montrent la panique des touristes présents sur le quai, fuyant face au MSC Opera qui râcle le quai toutes sirênes hurlantes, dans une scène qui n'est pas sans rappeler le (très mauvais) film "Speed 2" sorti en 1997.

L’accident, survenu à San Basilio-Zaterre dans le canal de la Giudecca, pourrait être lié à la rupture d’un des câbles reliant les navires de croisière aux remorqueurs qui les aident à entrer dans les canaux, selon le quotidien le Corriere della Serra. Le paquebot, après cette rupture, aurait été incapable de s’arrêter en raison des forts courants le poussant vers le quai. 

Cet accident a relancé la polémique sur la place de ces paquebots touristiques dans le canal vénitien. Le maire de la ville  du nord de l'Italie a très rapidement réagi sur Twitter : "Il n’est plus possible que le canal de la Giudecca soit traversé par de grands bateaux", a-t-il écrit, demandant que les amarrages soient réalisés à Vittorio Emanuele, en dehors du centre-ville. Arrivé sur place, Luigi Brugnaro a interpellé le gouvernement italien, en lui rappelant que la municipalité tire la sonnette d'alarme "depuis huit ans" sur la présence de ces paquebots dans la lagune. Le ministre des Transports italien, Danilo Toninelli, a lui aussi critiqué l'accès de ces embarcations dans un canal de moins de 250 mètres de largeur et a affirmé qu'une solution allait enfin être trouvée.

LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !