Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

A l'insu de son plein gré

Sun Yang, le nageur qui "pisse violet", s'emporte encore contre un concurrent qui refuse de lui serrer la main

Le champion chinois est régulièrement accusé de dopage.

Ambiance tendue, mardi, aux Mondiaux de natation à Gwangju. Le nageur chinois Sun Yang s'est en effet énervé contre l'un de ses concurrents, le Britannique Duncan Scott, qui refusait de lui serrer la main après sa victoire. C'est la seconde fois en quelques jours que Sun Yang est confronté à un incident de ce type. En effet, dimanche 21, c'est l'Australien Mack Horton qui avait refusé de serrer la main du nageur chinois. Une attitude qui lui a valu le soutien de nombreux nageurs.

Triple champion olympique, Sun Yang est régulièrement suspecté de dopage. En 2014, il avait été suspendu pour avoir été contrôlé positif à la trimétazidine. En mai 2018, Sun Yang subit un contrôle inopiné à son domicile. Contestant les documents fournis par les testeurs, la mère du nageur fracasse alors les échantillons de sang venant d'être prélevés. Sun Yang sera blanchi par la FINA en raison d'un vice de forme.

Interrogé au sujet du Chinois, le champion français Camille Lacourt avait déclaré aux JO de Rio en 2016 : "Sun Yang, il pisse violet !".

Nine News Australia
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.