Suicides dans la police : Laurent Nuñez veut "améliorer la détection des personnes en fragilité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: LUCAS BARIOULET / AFP

Soutien

Suicides dans la police : Laurent Nuñez veut "améliorer la détection des personnes en fragilité"

Lundi 22 avril, des tags appelant les forces de l'ordre au suicide ont été découverts sur la façade de la gendarmerie de Landivisiau, dans le Finistère, suscitant des réactions indignées dont celle du ministre de l'Intérieur. Invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez a annoncé ce mardi 23 avril que les autorités ont trouvé trois cas distincts d'inscriptions anti-forces de l'ordre à travers la France.

Un tag identique à celui qui a été fait sur la façade de la gendarmerie de Landivisiau, "a été découvert à La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, non loin d'un rond-point occupé régulièrement par des 'gilets jaunes' et une personne a été interpellée, lundi, à Caussade, dans le département du Tarn-et-Garonne, qui avait ces slogans inscrits sur sa camionnette, avec des petits gilets jaunes, comme pour signer l'origine de ce slogan", a affirmé le bras droit de Christophe Castaner. "Nous serons intraitables vis à vis de ces slogans abjects" a-t-il déclaré, ajoutant également qu'il faut "améliorer la détection des personnes en fragilité" au sein de la police.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !