Sicile : les dégâts causés par le séisme suite au réveil de l'Etna | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: Capture d'écran Huffington Post / Youtube

Images impressionnantes

Sicile : les dégâts causés par le séisme suite au réveil de l'Etna

Un séisme de magnitude 4,8 a frappé ce mercredi 26 décembre une zone proche de l'Etna. Le volcan sicilien est entré en éruption depuis le 24 décembre. Une dizaine de personnes ont été blessées et d'importants dégâts sont à déplorer. 

En cette semaine de Noël, la terre a tremblé en Italie. L'Etna, le volcan sicilien, est entré en éruption le 24 décembre. 

D'après des précisions de l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV), un séisme de magnitude 4,8 s'est produit à 3h18 du matin, mercredi, à seulement un kilomètre de profondeur. 

Cette forte secousse a eu lieu au sud-est du volcan, à cinq kilomètres de la mer. Des petites communes agricoles et viticoles ont été impactées. 

Des pompiers de toute la région et de la Calabre voisine se sont mobilisés dans le cadre des opérations de secours. Selon un premier bilan, une dizaine de personnes ont été transportées dans des hôpitaux. La plupart souffrent de blessures sans gravité suite à la chute de gravats. Certains étaient également en état de panique. 

L'éruption s'était produite lundi sur le flanc latéral de l'Etna, une première depuis dix ans. Une majeure partie de l'espace aérien autour du volcan avait été fermée lundi, avant de rouvrir mardi. Au total, 60 secousses d'une magnitude supérieure à 2,5 ont été recensées depuis. 

L'institut de vulcanologie a indiqué qu'un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 ayant sensiblement le même épicentre s'était produit le 20 février 1818. L'Etna est le plus important volcan en activité en Europe. Le volcan culmine à 3.300 mètres.

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !