Quand Eric Naulleau dézingue Christine Angot, Maître Gims, Stéphane Bern et Aymeric Caron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media

Entre autres

Quand Eric Naulleau dézingue Christine Angot, Maître Gims, Stéphane Bern et Aymeric Caron

L'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché a aussi critiqué Laurent Delahousse, samedi dans Salut les Terriens, sur C8.

L'ancien flingueur de Laurent Ruquier et acolyte d'Eric Zemmour n'a jamais eu sa langue dans sa poche, et ça ne change pas. Ce samedi dans "Salut les terriens", l'émission de Thierry Ardisson sur C8, il a dû présenter ses "excuses" à toutes les personnes qu'il a récemment critiqué (et ça fait pas mal de monde).

Mais ça ne s'est pas exactement passé comme prévu. "Je demande pardon à Christine Angot d'avoir dit tant de mal de ses livres parce que je suis à peu près sûr que le prochain sera pire", a lancé Eric Naulleau. Avant d'enchaîner sur Maître Gims, à côté de qui, "Angot, c'est Proust".

Ont suivi Frédéric Beigbeder (il espère qu'il arrivera à doubler les ventes de son dernier livre "en en vendant deux ou trois de plus"), le "courtisan" Stéphane Bern, Raquel Garrido, dont la présence dans le groupe de Vincent Bolloré s'accommode mal avec ses principes révolutionnaires, et Laurent Delahousse, accusé d'avoir été trop obséquieux avec Emmanuel Macron.

Le seul à n'avoir pas eu le droit à des excuses est Aymeric Caron : "Je ne m'excuse pas et je l'emmerde", a assumé Eric Naulleau.

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !