Pour Marine Le Pen, l'impossibilité de constituer un groupe au Parlement européen est un "contretemps" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: REUTERS/Philippe Wojazer

Analyse

Pour Marine Le Pen, l'impossibilité de constituer un groupe au Parlement européen est un "contretemps"

La présidente du FN estime que, malgré tout, "le travail d'amendement sera effectué pour défendre nos idées patriotes".

Marine Le Pen était l'invitée de France Info ce mercredi matin. Elle est revenue notamment sur l'impossibilité à constituer un groupe au Parlement européen. Extraits.

"On n'a pas assez d'alliés mais ça changera. On peut constituer un groupe tout au long du mandat donc on va continuer. On est à 6 nationalités. Il en faut 7. On a choisi le respect de nos électeurs. Nous ne voulons pas trahir nos valeurs c'est pour cela que nous n'avons par exemple pas fait alliance avec les Polonais qui ne partagent pas notre projet politique. Ce sacrifie a été réalisé par l'immense majorité des députés français. Je n'ai aucune inquiétude, on va le constituer avant la fin de l'année. Tout cela se fera. Nous allons quoi qu'il en soit faire notre travail de député européen. Le travail d'amendement sera effectué pour défendre nos idées patriotes. Il sera possible de s'opposer aux textes qui nuisent aux Français. Le combat continue".

"La délégation a eu un choix à faire et il l'a bien fait en ne nous associons pas à des gens qui ne correspondent pas à nos idées. Jean-Marie Le Pen a des critères moins exigeants que les miens. (...) La brouille avec Jean-Marie Le Pen ? Je ne sais pas si cela m'a coûté cher. Mais à chaque fois que la diabolisation réapparaît cela devient néfaste pour le parti". 

.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !