Daniel Cohn-Bendit s'en prend au Hongrois Viktor Orban | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

Sans concession

Daniel Cohn-Bendit s'en prend au Hongrois Viktor Orban

Le député européen a comparé le Premier ministre conservateur hongrois à Hugo Chavez et Fidel Castro.

Invité devant le Parlement européen mercredi, le Premier ministre conservateur hongrois Viktor Orbán a été à plusieurs reprises attaqué sur de la nouvelle Constitution du pays, appliquée depuis le 1er janvier et jugée "liberticide" par de nombreux eurodéputés.

Daniel Cohn-Bendit, coprésident des Verts européens, est très rapidement monté au créneau et n'a pas mâché ses mots à l'encontre du régime hongrois. "Nous vous disons que vous allez dans la direction de MM. Chavez, Castro, et de tous les régimes totalitaires et autoritaires de ce bas monde", a-t-il lancé sous les applaudissement de la gauche européenne. "Les sans-abri en Hongrie ont peur, (..) des intellectuels ont peur, (...) des gens de ma famille et des gens que je connais, des Juifs en Hongrie, ont peur aujourd'hui".

Le député européen s'en est également pris à la droite européenne, le Parti Populaire européen, qui regroupe le Fidesz, le parti d'Orban, l' ou ou encore la CDU-CSU d', à laquelle il reproche sa complaisance vis-à-vis du régime hongrois. Il a appelé à l'envoi d'une délégation parlementaire sur place, pour prendre la mesure d'éventuelles violations des libertés ou des droits de l'homme.

Une position que partagent, avec tout de même beaucoup plus de réserve, les libéraux-démocrates et les socialistes européens;

Vu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !