ONPC : Élie Semoun raconte être allé voir le spectacle de Dieudonné et tacle Gad Elmaleh | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: Capture d'écran ibtimes.co

C'est l'histoire d'un duo

ONPC : Élie Semoun raconte être allé voir le spectacle de Dieudonné et tacle Gad Elmaleh

L'humoriste a décidé de s'emparer de sujets sensibles dans son dernier spectacle.

Elie Semoun était samedi soir l'invité de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché, sur France 2. L'humoriste, en pleine promotion de son spectacle "A partager", a profité de ce passage pour faire quelques confidences.

Il a notamment été question de Dieudonné, avec qui Elie Semoun avait connu le succès. Semoun a confié être allé voir le dernier spectacle du controversé Dieudonné, et que ça l'a inspiré. "Quand j’ai été voir le spectacle de Dieudonné, je me suis retrouvé quelques années plus tôt et je me suis souvenu combien on était bons, combien on était corrosif et je me suis dit qu’il faut que je retourne là-dedans. J’y suis retourné et je crois que je ne me suis pas trompé, tout le monde me le dit, Dieudonné y compris", a-t-il expliqué.

Aborder des sujets difficiles dans son spectacle, c'est aussi se distinguer par rapport aux autres humoristes. "Je trouve qu’il y a tellement d’humoristes sur le marché que ça nous pousse à mettre la barre plus haute et moi, ça m’a poussé à chercher des sujets que personne ne choisit […] J’essaye en tout cas de trouver des sujets originaux à l’air du stand up où les mecs racontent qu’ils ont été faire les courses chez Ikea, comment changer d’ampoule, le mode d’emploi d’un shampoing…  Vous voyez, même quand je le dis, c’est chiant !" Gad Elmaleh, qui a fait un sketch sur Ikea, appréciera.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !