ONPC : Léa Salamé accuse Jean-Christophe Cambadélis de "diaboliser" le Front national en disant "n'importe quoi" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran

Mise au point

ONPC : Léa Salamé accuse Jean-Christophe Cambadélis de "diaboliser" le Front national en disant "n'importe quoi"

La journaliste Léa Salamé est revenue sur les propos du premier secrétaire du PS, qui avait déclaré que le FN voulait "raccompagner quatre millions de musulmans à la frontière".

Sur le plateau de "On n'est pas couché", samedi 5 septembre, Léa Salamé a mis le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, en difficulté. Reprenant des passages de son livre À gauche, les valeurs décident de tout, l'a accusé de chercher "à diaboliser le Front national".

"Où est-ce que vous avez lu dans le programme du Front national, qu'ils vont raccompagner 4 millions de Français musulmans à la frontière ?", lui-a-t-elle demandé.

"A partir du moment où vous dites qu'il y a en France des Français de souche et des Français de papier – les Français de papier, c'est qui ? Ce sont les musulmans – et que les Français de papier n'ont pas vocation à rester en France, donc vous allez créer une condition…" a commencé à répondre le premier secrétaire du PS, avant d'être repris par la journaliste : "Vous avez entendu Marine Le Pen dire que les musulmans sont des Fançais de papier ?" Ce à quoi  Jean-Christophe Cambadélis a expliqué : "Ce qui fonde le FN, c'est la séparation entre ces deux communautés. Et moi je pense qu'à partir du moment où on se fixe comme objectif de séparer ces deux communautés, parce que l'islam va remplacer les Français de souche et qu'il faut donc défendre les Français de souche…"

"C'est de la spéculation. Dire que le programme du Front national est de raccompagner quatre millions de musulmans à la frontière, c'est faux. Ils ne l'ont jamais dit, ils ne l'ont jamais écrit. Ils veulent la préférence nationale, c’est-à-dire privilégier les nationaux sur les étrangers. Aux dernières nouvelles, les musulmans sont français. Ce que vous faites, alors qu'on s'approche d'une échéance électorale et de 2017, c'est que vous reprenez les vieilles lunes de la gauche et essayez de diaboliser le Front national en disant un peu n'importe quoi. Est-ce que ça marche, la diabolisation ?", lui a lancé Léa Salamé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !