Pour NKM, le ticket de métro vaut "4 euros et quelques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: DR

La folie des grandeurs

Pour NKM, le ticket de métro vaut "4 euros et quelques"

La porte-parole du "candidat du peuple" s'est faite coller sur cette question, posée par un auditeur, au micro d'Europe 1.

Voilà une bourde qui ne devrait pas contribuer à réconcilier la classe politique et la masse des électeurs. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui était encore ministre de l'Ecologie et des Transports mercredi avant de se consacrer entièrement au porte-parolat du candidat Sarkozy, s'est fait coller vendredi dernier à la radio... sur le prix d'un ticket de métro. Non sans arrière-pensées, un auditeur d'Europe 1 lui a demandé, en tant que porte-voix du "candidat du peuple", de donner le prix d'un ticket de métro. Sans préciser la ville dont il était question.

Un long « euh » plus tard, NKM s'est lancée dans le vide : "Quatre euros et quelques". "1,70" (à Paris) a immédiatement corrigé le journaliste Nicolas Poincaré, ne laissant à la maire de Longjumeau (Essonne) que le temps de commenter sa gaffe d'un "raté". En toute fin d'interview, elle a toutefois tenté de s'expliquer : "Je voudrais que les auditeurs sachent que, quand on est ministre, on prend peu le métro (…) et quand on le prend, de toute façon on a le métro gratuit (…) notamment quand on est ministre des Transports". "Donc mea culpa", a-t-elle conclu, reconnaissant n'avoir plus mis les pieds dans une rame depuis un bon bout de temps.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !