Nelson Monfort s'excuse auprès d'Andy Murray | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Crédits Photo: Capture Télé Loisirs

C'est son fort

Nelson Monfort s'excuse auprès d'Andy Murray

Le célèbre commentateur de France 2 avait été tancé en plein match par le finaliste de Roland Garros dimanche dernier, dérangé par le bruit apparent que "Nelson" faisait dans les tribunes.

Au micro de Canal Plus le 6 juin, Nelson Monfort assure que ce n'est peut-être pas à lui que Andy Murray s'adressait lorsque ce dernier a pointé en râlant les tribunes en face de lui sur le court Philippe Chatrier.

Le tennisman britannique jouait dimanche dernier la finale des Internationaux de France de Roland Garros contre le Serbe Novak Djokovic, qui a fini par emporter la Coupe des Mousquetaires.

Alors qu'il menait 5 à 2 dans le premier set, qu'il a remporté 6-3, Andy Murray s'arrête soudain, et s'emporte contre un bruit apparent dans les tribunes du court central, demandant de faire sortir la personne qui fait tant de bruit. D'après les commentateurs de France 2 à ce moment-là, confirmé par l'ex-joueuse Amélie Mauresmo, présente dans les tribunes, la nuisance sonore concernait bien le journaliste Nelson Monfort, certainement en train d'interviewer quelqu'un dans le public.

A la chaîne Canal + qui a mené l'enquête sur cette sombre affaire dès lundi 6 juin, le célèbre "Nelson", pour sa défense, répondra qu'il est tout de même sorti des tribunes après cette invective de Murray, "dans le doute", ne sachant pas si ces propos s'adressaient à lui ou à d'autres journalistes présents à ses côtés.

En tout cas, juste après cet épisode, Novak Djokovic a montré son meilleur tennis, ne laissant plus un set à Murray jusqu'à sa victoire à la fin du match.

Du coup, Nelson s'excuse auprès de Murray, s'il a pu le gêner, précisant qu'il aurait peut-être "dû rester"…

Vu sur Télé Loisirs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !