Municipales 2014 : la très surprenante interview d'une candidate corse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Malaise

Municipales 2014 : la très surprenante interview d'une candidate corse

Interrogée par France 3 Corse, Caroline Bartoli s'est contentée de lire ses fiches... et de répondre parfois complètement à côté de la plaque.

On savait déjà les politiques "briefés", bardés "d'éléments de langage" et de "petites fiches". Mais en règle générale, ces derniers s'arrangent pour que cela ne se sente pas trop. Caroline Bartoli, elle, ne s'est pas embarrassée de telles précautions.

Candidate à la mairie de Propriano, en Corse, Caroline Bartoli ne fait pas mystère de ses ambitions. Épouse du maire sortant Paul-Marie Bartoli (Divers Gauche), elle ne se présente que dans un seul but : démissionner deux mois après l'élection pour permettre le retour de son mari, frappé d’inéligibilité jusqu'au 25 mai suite à l'invalidation de ses comptes de campagne. 

Du coup, nul besoin de simuler une grande expérience politique : Caroline Bartoli répond à chaque question en lisant mot à mot les fiches posées à côté d'elle. Et quand elle ne trouve pas la réponse appropriée... Elle en fournit une autre. Ce qui donne lieu à des échanges surréalistes : quand le journaliste lui demande si elle conduira une politique différente de la précédente mandature, Caroline Bartoli parcourt ses fiches du regard, avant de répondre très sérieusement : "Naturellement, nous respecterons le code électoral des collectivités territoriales et nous rendrons la parole au peuple souverain qui est seul notre juge". 

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !