Mort de Fontella Bass, icône de la soul et interprète de "Rescue Me" - VIDEOS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

#RIP

Mort de Fontella Bass, icône de la soul et interprète de "Rescue Me" - VIDEOS

Fontella Bass est décédée à 72 ans à Saint-Louis, sa ville natale. Souvent comparée à Aretha Franklin, elle a marqué de son empreinte les années 60 et 70, en plus d'un come-back dans les années 2000. Retour sur sa carrière.

L'histoire ne retiendra probablement de Fontella Bass qu'un seul titre, "Rescue Me", qui a la fois boosté et condamné sa carrière. Fontella Bass est décédée à 72 ans, a annoncé sa famille, dans sa ville natale de Saint-Louis. Elle était la fille de Martha Bass, célèbre chanteuse de gospel avec qui elle enregistrera d'ailleurs plusieurs titres dans les années 70.

Sa carrière a connu deux sommets, quasiment coup sur coup, avec les sorties de "Don't Mess Up A Good Thing" avec Bobby McClure mais surtout "Rescue Me", chanson enregistrée à Paris qui atteindra la tête des charts américains en 1965.

Paradoxalement, c'est suite à cet énorme succès - la "plus grande chanson qu'Aretha Franklin n'a jamais chantée" comme le signalent plusieurs spécialistes - que la carrière de Fontella Bass va commencer à décliner : fâchée avec son label de l'époque, Chess Records, qui ne lui a quasiment pas versé de royalties en qualité de co-auteur du titre, elle s'éloignera progressivement de l'industrie musicale.

Elle s'est alors consacrée à sa famille : elle aura eu quatre enfants avec son mari, le trompettiste de jazz Lester Bowie, décédé en 1999.

Ces dernières années, Fontella Bass avait repris du micro, notamment avec le groupe britannique The Cinematic Orchestra, pour plusieurs chansons sur leurs derniers albums comme "Evolution" ou "Breathe". Son dernier album personnel, "Travellin", date de son côté de 2001 avec la chorale Voices Of Saint Louis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !