Matthieu Delormeau dit "vivre dans la peur" depuis son coming-out | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV

Homophobie

Matthieu Delormeau dit "vivre dans la peur" depuis son coming-out

Le chroniqueur de Cyril Hanouna dans l'émission Touche pas à mon poste (TPMP), Matthieu Delormeau, a déclaré jeudi lors d'une séquence de l'émission être quotidiennement victime de messages homophobes depuis son coming-out il y a trois ans.

"J'ai été très heureux de me libérer dans cette émission, mais ce qui est sûr, c'est que derrière, je n'imaginais pas ce que je vivrais tous les jours. En moyenne, c'est 50 SMS par jour que je pourrais vous montrer, avec : 'Ta mère devrait avoir honte', 'sale pédé'... Toute la journée !", a déclaré le jeune homme, qui a fait son coming-out au moment de son arrivée dans TPMP.

"Je n'imaginais pas mettre un tel visage sur l'homophobie, et je m'en excuse pour tous les gens qui le vivent en province. C'est vrai que je ne le vivais pas, puisque comme personne ne le savait, j'étais dans mon petit monde parisien, dans une belle bulle. Je ne me rendais pas compte à quel point c'était difficile, à quel point c'est compliqué à vivre, et à quel point j'ai peur parfois, quand je sors du parking, partout. Parce que c'est compliqué, on a peur de se faire agresser" a-t-il poursuivi.

Disant recevoir "500 messages de menaces par semaine", Matthieu Delormeau craint qu'il "y en a bien un, un jour, un fou, qui va m'attendre devant et qui pourra me faire très mal".

PurePeople

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !