Plan d'urgence : Marlène Schiappa réagit à la vidéo de l'agression de la jeune femme dans les rues de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Images honteuses

Plan d'urgence : Marlène Schiappa réagit à la vidéo de l'agression de la jeune femme dans les rues de Paris

Marlène Schiappa a tenu à réagir à la vidéo de l'agression sexiste et brutale d'une jeune femme dans les rues de Paris. La secrétaire d'Etat en charge de l'égalité femmes-hommes estime qu'il est urgent d'adopter la loi de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat en charge de l'égalité femmes-hommes, a tenu à s'exprimer, ce dimanche dans les colonnes du Parisien et ce lundi sur les ondes de RTL, après la publication d'une vidéo dévoilant l'agression d'une jeune femme, une étudiante de 22 ans. 

Sur les images en question, Marie est agressée par un homme apèrs des propos déplacés. L'homme a violemment giflé la jeune femme de 22 ans, après lui avoir lancé un cendrier. Cette étudiante a été violentée par un homme qui la harcelait, juste à côté de la terrasse d'un café, en plein Paris. L'agresseur a pris la fuite. 

Le gérant de l'établissement a accompagné la jeune femme au commissariat afin qu'elle puisse déposer plainte. Il lui a également remis les images de vidéosurveillance de son établissement, sur lesquelles on voit la scène. 

Marie a courageusement publié la vidéo de son agression afin de dénoncer le harcèlement de rue.   

Marlène Schiappa est "outrée" par ces images. La secrétaire d'Etat n'est malheureusement pas surprise de voire ce type de violence dans les grandes agglomérations. Marlène Schiappa, qui s'est confiée à la rédaction du Parisien, estime que ce genre d'agressions démontre l'urgence à appliquer la loi de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. 

"La réponse politique doit être forte et elle l'est. Car, enfin, pour la première fois en France, on va verbaliser le harcèlement de rue. Dans le projet de loi qui doit être adopté en fin de semaine, il sera établi qu'importuner, suivre, menacer une femme est interdit. Le temps de la promulgation de la loi, les premières amendes devraient être mises à l'automne".

Marlène Schiappa a tenu à rappler l'importance du signal envoyé par cette mesure. Il "n'y aura évidemment pas un policier derrière chaque femme, comme il n'y en a pas un derrière chaque panneau 'Stop'. La plupart des gens avertis respectent la règle. Il s'agit de poser un interdit social clair et de l'accompagner de pédagogie".
 

Selon Marlène Schiappa, les premières amendes contre le harcèlement de rue pourraient donc être mises en place dès cet automne et ainsi commencer à faire changer les mentalités et faire disparaître les pratiques inadmissibles à l'égard des femmes. 

Vu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !