Ligue 1 : première victoire compliquée pour le PSG | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport

L'important ce sont les 3 points

Ligue 1 : première victoire compliquée pour le PSG

Le club francilien est venu à bout de Nantes (2-1), dimanche soir.

Le PSG vient de lancer sa saison. Au terme d'un match plus que poussif, les joueurs de Laurent Blanc ont remporté leur première victoire en Ligue 1 cette année. Ils sont venus à bout d'une valeureuse équipe de Nantes (2-1) dimanche soir en clôture de la 3e journée. Les Parisiens ont été sauvés par un but d'Ezequiel Lavezzi (73e). L'Argentin était à la réception d'une frappe de Lucas repoussée sur sa ligne par un défenseur nantais. 

Le premier but est l'œuvre l'Uruguayen Edinson Cavan sur un superbe service en profondeur du Suédois Zlatan Ibrahimovic (24e). Mais suite à cette ouverture du score méritée, le PSG a trop reculé. Ainsi, juste avant la pause, Alex contrait une frappe de la recrue américaine Alejandro Bedoya (40e), puis Salvatore Sirigu voyait un piqué de Vincent Bessat passer juste au-dessus de sa transversale (44e) avant de détourner d'une manchette une reprise acrobatique de Cichero (45e).

Ce qui devait arriver, arriva. Le club de la capitale concéda un but peu après la mi-temps. Sur un coup franc de Veretout, Alex, pressé par Papy Djilobodji, déviait du bras le ballon dans son propre but (52e). Le gardien Sirigu devait même, dans la foulée, sortir d'une claquette une tête de Bedoya (59e), avant de voir les Canaris faire le siège de son but devant une défense fébrile. Il était ainsi tout heureux de voir des tirs de Fabrice Pancrate puis Cichero contrés in extremis par son arrière garde (85e).

Avec cette victoire, le PSG se repositionne dans la première partie du classement. Ce lundi, le club est 8ème avec 5 points.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !