Les images de l'impressionnant incendie au coeur de l'entreprise Lubrizol classée Seveso à Rouen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Huffington Post

Principe de précaution

Les images de l'impressionnant incendie au coeur de l'entreprise Lubrizol classée Seveso à Rouen

Un gigantesque incendie s'est déclaré vers 2h40 du matin, dans la nuit de mercredi à jeudi à Rouen. Le sinistre s'est déroulé au sein de l'entreprise Lubrizol qui fabrique des additifs pour lubrifiants. 

Lubrizol France est la filiale du groupe américain Lubrizol Corporation, spécialisé dans la fabrication de lubrifiants. Cette compagnie est la propriété de Berkshire Hathaway, la holding du milliardaire et de l'investisseur Warren Buffett. 

Le bâtiment est un site classé Seveso. Cette appellation est issue d'une directive européenne qui impose aux pays européens d'identifier les sites industriels qui pourraient présenter des risques d'accidents ou qui sont considérés comme dangereux. Seveso est le nom d'un village italien où un nuage toxique avait été généré par une usine chimique en 1976, entraînant une crise sanitaire et écologique majeure. 

Les habitants sont inquiets face au panache noir qui se dégage de l'incendie. Selon des informations de Franceinfo, des riverains ont publié des vidéos sur les réseaux sociaux de leurs habitations, de leurs voitures ou de leur jardin recouverts d'une couche noire de suie. 

Les fumées de l'incendie de Rouen contiennent des hydrocarbures. Selon la préfecture, les premières analyses montrent qu'il n'y a pas de toxicité aiguë. 

Les habitants dans le périmètre de 500 mètres autour de Lubriziol sont invités à rester chez eux, selon la préfecture. Par mesure de précaution, les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) et les crèches dans 13 communes sont fermés. Les zones concernées sont Rouen, Bois-Guillaume, Mont-Saint-Aignan, Isneauville, Quincampoix, Saint-Georges-sur-Fontaine, Saint-André-sur-Cailly, La Rue-Saint-Pierre, Saint-Germain-sous-Cailly, Cailly et Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Canteleu et Bihorel.

Il n'y aurait pour l'instant aucune victime. Plus de 200 pompiers sont déployés sur le site. Une cellule de crise a été mise en place. 

Une enquête judiciaire pour déterminer les causes de l'incendie a été ouverte, selon le procureur de la République de Rouen. 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est rendu sur les lieux et a rencontré les pompiers. 

Le site Lubrizol de Rouen était au cœur d'un autre accident en 2014. L'entreprise avait été condamnée pour une fuite de gaz, du mercaptan. L'usine est située sur la rive droite de Rouen. 

Huffington Post et Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !