Le discours choc d'Asia Argento à Cannes : "dans le public, il y a ceux que l’on devrait pointer du doigt à cause de leur comportement envers les femmes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Canal+

Cash

Le discours choc d'Asia Argento à Cannes : "dans le public, il y a ceux que l’on devrait pointer du doigt à cause de leur comportement envers les femmes"

Au moment de présenter le prix d’interprétation féminine du 71e Festival de Cannes, l'actrice Asia Argento, violée par Harvey Weinstein à Cannes, a livré un discours incendiaire.

C'est l'un des moments marquants de la cérémonie de clôture du 71e festival de Cannes, qui s'est achevé samedi soir. Au moment de remettre le prix d'interprétation féminine à Samal Esljamova pour son rôle dans Ayka, l'actrice italienne Asia Argento, l'une des premières à avoir accusé de viol le producteur déchu Harvey Weinstein, a prononcé un discours au vitriol : "En 1997 j’ai été violée par Harvey Weinstein ici à Cannes. J’avais 21 ans. Ce festival était son terrain de chasse. Je souhaite prédire quelque chose : Harvey Weinstein ne sera jamais plus le bienvenu ici", a déclaré l'actrice, dans un silence pesant.

"Toute une communauté lui a tourné le dos, même ceux qui n’ont jamais dénoncé ses faits. Et parmi vous, dans le public il y a ceux que l’on devrait pointer du doigt à cause de leur comportement envers les femmes, un comportement indigne de cette industrie, de n’importe quelle industrie. Vous savez qui vous êtes. Plus important encore, nous, nous savons qui vous êtes. Et nous n’allons pas vous permettre de vivre dans l’impunité", a-t-elle conclu, sous les applaudissements de la salle.

L'affaire Weinstein n'avait jusque-là pas été mentionnée à Cannes. Le festival avait néanmoins décidé de distribuer 40.000 flyers rappelant les peines maximales encourues pour harcèlement sexuel, et avait installé un centre d'appels téléphoniques pendant la durée du Festival pour les témoins ou victimes d’agression sexuelle.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !