Jeux Olympiques de Sotchi : des loups dans les chambres d'hôtel ? C'était un canular | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Blagounette

Jeux Olympiques de Sotchi : des loups dans les chambres d'hôtel ? C'était un canular

La lugeuse américaine Kate Hansen a posté une vidéo où elle pense avoir aperçu un loup traînant dans son hôtel...

Les Jeux Olympiques de Sotchi ne sont pas uniquement intéressants d'un point de vue sportif (à noter, toutefois, l'inédit triplé français en skicross ce jeudi) : les problématiques internationales (lois contre la propagande homosexuelle en Russie, troubles en Ukraine et en Géorgie) s'accumulent... et les coulisses des Jeux sont également intrigantes. Enfin, c'est ce que l'on pensait.

Entre les panneaux précisant qu'il est interdit de pêcher dans les toilettes et les chambres pas finies, les observateurs et journalistes sur place ont déjà pu s'en donner à cœur joie. Les sportifs aussi, visiblement :

Est-ce vraiment un loup qu'a pu apercevoir la lugeuse américaine Kate Hansen en train de déambuler dans les couloirs de son hôtel ? Le fait que Sotchi soit installé près d'un parc national où, justement, de nombreuses meutes de loups ont été vues, pourrait valider cette hypothèse. 

En réalité, cette histoire de loup était un canular dont l'instigateur est l’animateur américain Jimmy Kimmel. Ce dernier l’a annoncé lors de son émission Jimmy Kimmel Live! ce jeudi 20 février sur la chaîne ABC. La vidéo, visionnée plus de deux millions de fois, avait en réalité été tournée dans un studio, à Los Angeles. Il a fallu près de 15 heures pour parfaire ce canular avec une caméra de faible qualité. Un vrai loup a été utilisé, et il s’appelle Rugby. Selon l’athlète Kate Hansen, complice de Jimmy Kimmel, “la sécurité a commencé à flipper” après la diffusion de la vidéo.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !