Jean-Marie Le Pen souhaite la "guillotine" pour le djihadiste français Maxime Hauchard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Expéditif

Jean-Marie Le Pen souhaite la "guillotine" pour le djihadiste français Maxime Hauchard

Dans son journal de bord, le président d'honneur du FN a aussi expliqué que "l'égorgement est le mode habituel d'exécution et de meurtre et de crime dans le monde musulman".

Jean-Marie Le Pen est un adepte des écarts linguistiques. Ce lundi, dans son "journal de bord", le président d'honneur du FN a tenu des propos qui devraient faire polémique. En effet, il a indiqué qu'il souhaite la "guillotine" pour le djihadiste français Maxime Hauchard, ayant participé à la décapitation de Peter Kassig (environ à la 4e minute sur cette vidéo).

Pour lui, les "centres de désendoctrinement" évoqués par Valérie Pécresse ne seraient pas assez efficaces. "Oui, j'ai un centre éducatif tout trouvé pour lui, c'est la guillotine, n'est-ce pas ?! C'est très clair. Une manière plus propre de couper la tête que celle qu'il emploie lui-même" a-t-il avancé avant de parler de l'égorgement comme "un mode habituel d'exécution et de meurtre et de crime dans le monde musulman". "On a bien vécu ça en guerre d'Algérie" a-t-il ajouté.

"Quand une organisation quelle qu'elle soit a une aile terroriste, elle est sous sa coupe, elle est influencée, par la crainte, par la peur, car ces consignes sont peut-être susceptibles de vous faire mourir, par conséquent on fait très très attention et donc l'influence gagne l'ensemble du corps social" a-t-il conclu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !