Guatemala : au moins 25 morts dans l'éruption d'un volcan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: NOE PEREZ / AFP

Alerte catastrophe naturelle

Guatemala : au moins 25 morts dans l'éruption d'un volcan

Ce lundi 4 juin, les secours s’affairent à rechercher d'éventuels rescapés de l'éruption du Volcan de Feu au Guatemala, qui a fait au moins 25 morts, projetant de la lave et des cendres sur une vaste zone.

L'éruption du Volcan de Fuego (le Volcan de feu) de 3.763 mètres d'altitude et situé à 35 kilomètres au sud-ouest de la capitale Guatemala, qui a eu lieu dimanche 3 juin, a entraîné l'évacuation de 3.000 personnes et la fermeture de l'aéroport international. Sur la vidéo de l'AFP, les images sidèrent autant qu'elles effraient. L'éruption a touché la cité coloniale d'Antigua, le plus important site touristique du Guatemala et les communes rurales proches du volcan. Le film transmet un scénario catastrophe où d'énormes colonnes de cendres s'élèvent du volcan avec un nuage sombre et épais qui a recouvert la capitale guatemaltaèque et des survivants hagards, le corps couvert de boue dans l'attente d'obtenir des nouvelles de leurs proches.

1,7 million de personnes touchées

« Le bilan à 21h00 ce dimanche (03h00 GMT lundi) est de 25 morts », parmi lesquels se trouvent plusieurs enfants, a déclaré le porte-parole de la Coordination nationale pour la gestion des catastrophes (Conred), David de Leon. La catastrophe a fait aussi 20 blessés et affecté 1,7 million de personnes à divers degrés, selon la protection civile. Mario Cruz, le porte-parole des pompiers volotaires, visiblement secoué par la situation, fait état d'enfants et adultes surpris et emportés par la lave. Une cellule de crise s'est mise en place entraînant l'évacuation de milliers de personnes. Les habitants se mobilisent pour rassembler des sachets d'eau potables et des vivres.
Aux conséquences de l'éruption est venue s'ajouter une pluie intense qui, en se mélangeant aux cendres volcaniques, produit une substance qui affecte les voies respiratoires et pollue les cultures et les cours d'eau. « Des centaines de policiers, de membres de la Croix-Rouge et de militaires sont déployés » pour participer aux secours dans la zone affectée, a déclaré Jimmy Morales, le président du Guatemala, qui a appelé la population au calme. Israël a également annoncé ce lundi juin, une aide d'urgence immédiate au Guatemala, équivalent à un montant de 10.000 dollars.
Le Volcan de Fuego, qui se trouve aux confins des trois départements cités par le président, avait déjà fait éruption en janvier 2018. En septembre 2012, sa précédente éruption avait entraîné l'évacuation de quelque 10.000 personnes résidant dans des villages situés sur le flanc sud du volcan. D'autres volcans sont actifs au Guatemala, notamment le Santiaguito, dans l'ouest, et le Pacaya, à 20 kilomètres au sud de la capitale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !