Fusillade dans le métro de New York : le suspect a été arrêté et sera poursuivi pour "attaque terroriste" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Crédits Photo: DR / Capture d'écran
Frank James, le suspect dans la fusillade du métro à New York, a été arrêté.

Enquête en cours

Fusillade dans le métro de New York : le suspect a été arrêté et sera poursuivi pour "attaque terroriste"

Frank James, le principal suspect dans l'attaque survenue dans le métro de New York, a été arrêté par la police. 

L'individu soupçonné d'avoir tiré dans le métro à New York, faisant 23 blessés dont 10 par balles, a pu être arrêté mercredi. Selon des informations d'Euronews, il sera poursuivi pour "attaque terroriste".

Le suspect avait semé le chaos au coeur de la ville. Il a été interpellé à Manhattan grâce à un signalement.

La police menait depuis plus de 24 heures une chasse à l'homme visant Frank James, un Afro-Américain de 62 ans. Il est accusé d'avoir tiré à de nombreuses reprises dans un train de la ligne N, au niveau de la station "36th street", dans le sud de Brooklyn.

L'homme, connu de la police, avait déjà été arrêté à 12 reprises à New York. Il n'avait jamais été condamné pour un crime dans l'Etat de New York.

Il est désormais "sous le coup de poursuites fédérales pour son acte, une attaque terroriste dans les transports en commun", selon les précisions de l'agent de la police fédérale Michael Driscoll.

Frank James avait une page YouTube, supprimée mercredi matin. Il publiait des vidéos dans lesquelles il évoquait les questions raciales, l'insécurité à New York, notamment dans le métro, et il s'en prenait au nouveau maire, Eric Adams.

Mardi vers 08h30, à l'heure où les rames de métro sont bondées, l'individu, qui portait un masque à gaz, a allumé deux engins qui ont enfumé le wagon, puis a tiré sur les passagers alors que le train entrait dans la station.

New York a été confrontée à une hausse de la criminalité depuis le début de la pandémie de Covid-19, le nombre d'homicides passant de 319 en 2019 à 488 en 2021.

Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !