Fusillade à Strasbourg : les théories du complot très présentes sur les réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: MANDEL NGAN / AFP

Attentat

Fusillade à Strasbourg : les théories du complot très présentes sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses fake news circulent depuis l'attaque meurtrière de Strasbourg. BFMTV fait le point sur ces dernières. Et il y a du travail. Seulement quelques heures après l'attaque qui a fait deux morts, une personne en état de mort cérébrale et plus d'une dizaine de blessés à Strasbourg, les théories du complot proliféraient déjà sur les réseaux sociaux. 
De manière très visible, beaucoup de soutiens des gilets jaunes évoquaient déjà un prétendu complot de l'Etat pour faire cesser le mouvement. Une absurdité sans nom qu'il convient de dénoncer. 
Toutefois, les gilets jaunes ne sont pas les seuls à diffuser rumeurs et théories du complot. Loin de là. Ils bénéficient juste d'une très forte visibilité au vu du contexte de grogne sociale qui a traversé la France ces dernières semaines. Dire qu'ils sont les seuls responsables de la diffusion de fausses informations est alors un raccourci dangereux. Et c'est oublier un peu vite que tous les attentats terroristes qui ont endeuillé la France ont été accompagnés par leur lot de fausses informations diffusées largement sur les réseaux sociaux. 
Et contrairement aux idées reçues, le phénomène ne touche pas uniquement les militants des extrêmes. Pendant l'affaire Benalla, nombreux étaient les militants LREM à crier au complot…

 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !