1989 : François Hollande évoque ses privilèges | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Dans le rétroviseur

1989 : François Hollande évoque ses privilèges

Fraîchement élu, le député expliquait comment il gagnait sa vie à ne rien faire à la Cour des Comptes.

C'était en janvier 1989, six mois après la première élection de François Hollande à l'Assemblée Nationale.

Le député de Corrèze revenait sur les privilèges qu'il quittait à la Cour des comptes où il était de conseiller référendaire :

"Si je ne faisais absolument rien à la Cour des Comptes, je continuerais à gagner 15 000 francs par mois, 25 000 francs si je faisais des rapports mais sans forcément en faire énormément. Je pourrais doser mon travail, rester chez moi si je suis fatigué, aller à la Cour des comptes dans mon bureau pour passer des coups de téléphone... Bref, je serais totalement libre, je serais un vrai privilégié comme je l'étais avant d'être élu député".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !