France Télévisions retire son clip censé promouvoir l'égalité homme-femme après la polémique sur les réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: eige.europa.eu

Où sont les femmes ?

France Télévisions retire son clip censé promouvoir l'égalité homme-femme après la polémique sur les réseaux sociaux

La secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard, a elle aussi réagi à cette polémique sur Twitter, estimant que ce clip n’était pas "une bonne manière de valoriser l’égalité professionnelle chez les animatrices télé".

Les internautes ont fait tellement pression sur la Toile que la nouvelle campagne de France 3, censée promouvoir l'égalité homme-femme, a été rétirée. La vidéo publicitaire durae pourtant moins d'une minute, mais elle a provoqué un véritable tollé sur les réseaux socaiaux. Delphine Ernotte, fraîchement arrivée à la tête de France Télévisions n'a pas voulu faire de vagues et a édcidé de retiré ce sport des antennes.

Les images montrent des pièces d'un appartement laissé à l'abandon. Une cuisine dont le four brûle, une chambre d'enfant au sol jonché deoù gisent des jouets en pagaille, une chemise en flammes sous un fer à repasser oublié, des WC à la cuvette relevée et remplis de rouleaux de papier toilette. Et une question posée en chanson par la voix de Patrick Juvet devant une armoire à chaussures débordant d'escarpins : "Où sont les femmes ?" Réponse : "Elles sont sur France 3."

Puis cette annonce, quelques secondes plus tard : "La majorité de nos présentateurs sont des présentatrices." L'intention était louable, mais la forme ne reflète pas le fond. La publication sur Facebook du spot publicitaire par la direction artistique de France 3 a d'emblée attisé l'ardeur des partisans du féminisme, parmi lesquels Macholand, un site répertoriant les publicités sexistes. "Doit-on expliquer à France 3 ce qui ne va pas avec sa campagne de promotion des femmes ?" interroge la plateforme sur son compte Twitter.

Lundi déjà, Pascale Boistard, la secrétaire d'État chargée des Droits des femmes, avait interpellé Delphine Ernotte : "La campagne femmes de France 3 ne me paraît pas être une bonne manière de valoriser l'égalité professionnelle chez les animatrices télé." Elle a été écoutée et a remercié sur Twitter la directrice des France Télévisions :

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !