Florian Philippot : "il faut créer des polémiques sur le FN tous les 15 jours, sinon ce n'est pas drôle" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters

Suite du feuilleton

Florian Philippot : "il faut créer des polémiques sur le FN tous les 15 jours, sinon ce n'est pas drôle"

Interrogé sur les critiques formulées par des artistes à son encontre, Jean-Marie Le Pen avait indiqué qu'il faudrait faire "une fournée" avec eux.
"Je pense que l'accusation d'antisémitisme faite à Jean-Marie Le Pen est une manipulation politique, elle n'a pas de consistance politique". Voilà une des réponses de Florian Philippot après la polémique suscitée par les propos de Jean-Marie Le Pen. Interrogé sur les critiques formulées par des artistes à son encontre, le président d'honneur du FN avait indiqué qu'il faudrait faire "une fournée" avec eux. De vives réactions ont alors découlé.
Ce lundi matin, le député européen et vice-président du parti a tenté de défendre Jean-Marie Le Pen en disant que "le mot fournée a plein de sens, il faut arrêter". Mais Florian Philippot a aussi attaqué les artistes concernés et en particulier Patrick Bruel. "Nous n'avons pas de leçon à recevoir de ce show-biz qui croule sous le fric. Bruel nous explique qu'il ne faut pas voter FN sinon il fait son caprice (...) Ils viennent expliquer aux Français, dans la misère, qu'il faut continuer à voter pour les mêmes. Les Français en ont marre de ces donneurs de leçons" a expliqué le député européen.
Jean-Michel Apathie a alors exprimé sa pensée : "c'est violent voir assez moche". "Non, je ne trouve pas, excusez-moi, ce n'est pas violent" a répondu sèchement Florian Philippot. "Ces gens là expliquent qu'il faut voter pour les mêmes et ne pas donner la parole aux patriote" a conclu l'élu.
Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !