Finding Paul Miller : Il a vécu un an sans Internet - et raconte son histoire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: YouTube

Le jeune qui jeûne

Finding Paul Miller : Il a vécu un an sans Internet - et raconte son histoire

Le 1er mai 2012, il a dit adieu à la Toile pour un an. Cet Américain de 27 ans revient sur cette expérience étonnante et en tire un bilan... mi-figue mi-raisin.

"J'ai eu tort". Paul Miller est catégorique. Quitter Internet pendant un an a été une erreur, explique-t-il à The Verge qui raconte son histoire - pour le moins étonnante.

1er mai 2012 : cet Américain de 26 ans coupe les ponts - digitaux. Adieu Internet, adieu flux d'informations en continu, réseaux sociaux, mails en rasade et sérendipité, adieu sites improbables et vidéos de chats. "Je voulais m'échapper", raconte-t-il. Retrouver la "vraie vie", sans Internet, sans cette notion qui n'existait pas il y a encore quelques décennies.

Début juin 2012 : "je m'aime sans Internet". Paul a retrouvé le charme, tombé quelque peu en désuétude, d'envoyer des lettres. Il prend le temps de faire du sport, du vélo notamment, ainsi que de voir aussi souvent que possible ses amis en chair et en os. Pourquoi s'encombrer avec Google Maps quand les cartes en papier n'attendent que nos regards ? Pourquoi avoir remisé au placard la boîte aux lettres et privilégié les boîtes mail ?

Sauf que. Au fur et à mesure, cette sensation de quiétude disparaît peu à peu et les problèmes réapparaissent - mais sous une autre forme. Il était submergé par la centaine de mails quotidiens qu'il recevait ? Traiter une grande douzaine de lettres papier par semaine lui est tout autant pénible. La créativité le quitte, alors qu'il envisageait d'écrire un livre. Toute motivation le trahit au fur et à mesure.

Deux de ses collègues le questionnent alors qu'il tourne à la fin de son expérience : "est-ce que cette année a été un succès ? - Non". L'échec n'a toutefois pas été complet : de cette intrigante année, Paul Miller assure avoir retrouvé le "vrai Paul", compromis évident entre IRL (in real life) et URL. "Que voudras-tu faire quand tu reviendras sur le Net" lui demandent ses amis. "Faire des choses pour les autres", se réjouit-il finalement.

Vu sur The Verge

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !