Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran France 2 / DR
Espoir pour le tourisme : « Cet été va être dingue, extrêmement fort », selon Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor

Passeport vaccinal

Espoir pour le tourisme : « Cet été va être dingue, extrêmement fort », selon Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor

Le PDG du groupe Accor, Sébastien Bazin, était l'invité des 4 Vérités sur France 2. Il a évoqué l'impact économique de la crise sanitaire et s'est montré optimiste pour le secteur du tourisme et pour la période estivale.

Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor, était l’invité des « 4 Vérités » de France 2, ce mercredi 31 mars. Il a notamment été interrogé par la journaliste Caroline Roux sur la perspective d’un reconfinement :

« La décision est très compliquée. Il y a une fatigue énorme chez certains, il y a une volonté pour d’autres de reconfiner pour se protéger… (…) La fatigue est telle que la capacité d’accepter [un reconfinement] est très difficile ».

Sébastien Bazin s'est confié sur le bilan de la crise pour le groupe hôtelier. La pandémie de Covid-19 a coûté à Accor « deux milliards d’euros de résultats négatifs et à peu près 1,5 milliards de pertes en cash. Cela impacte la valorisation boursière, la trésorerie du groupe, la faculté de faire autre chose. In fine, ce n’est pas grave, on repartira de plus belle et les cinquante prochaines années seront comme les cinquante dernières », selon Sébastien Bazin.

En revanche, il a indiqué que pour les plus petites structures hôtelières, « c’est un drame. Un certain nombre de gens doivent décider d'étaler [leur prêt garanti par l'État] ou de le rembourser. Ils sont bien sûr en incapacité de le rembourser. […] Les plus petits sont incapables d'étaler cette dette, donc il faut que les banques et l’État puissent comprendre que c’était difficile il y a un an, c’est encore plus difficile aujourd’hui. Donc il faut les aider encore plus ».

Selon la rédaction de France Info, le secteur français du tourisme a perdu 61 milliards d'euros de recettes en 2020.

Sébastien Bazin a souhaité être optimiste pour le secteur du tourisme pour cet été et pour la vie des Français pour la période estivale au regard de l’arrivée des vaccins et du passeport vaccinal :

« Cet été va être dingue, extrêmement fort. On a envie de vivre, de boire, de s’aimer, de voyager. En plus parce qu’il y a 140 milliards d’euros d’épargne chez les Français. Les Français ont envie de se retrouver ».

Lors de cet entretien sur France 2, Sébastien Bazin a indiqué qu’il était favorable au passeport vaccinal.

France Info - France 2

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !