Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran CNews / DR
Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, était l'invitée de Laurence Ferrari sur CNews ce mercredi 5 mai.

LREM vs LR

Elections régionales : « La République en Marche n'existe pas, c'est un parti virtuel », selon Nadine Morano

La députée européenne Les Républicains, Nadine Morano, était l'invitée de CNews ce mercredi 5 mai. Elle a été interrogée par Laurence Ferrai sur les élections régionales et sur la stratégie menée par La République en marche vis-à-vis de Renaud Muselier.

Le parti les Républicains, après avoir retiré l’investiture aux élections régionales de Renaud Muselier en Paca, lui a finalement apporté son soutien, en l’absence d’accord avec La République en marche. Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, était l'invitée de la matinale de CNews ce mercredi. Elle a répondu aux nombreuses questions de Laurence Ferrai sur les élections régionales et sur la campagne électorale en Paca avec la stratégie menée par La République en marche et la main tendue adressée à Renaud Muselier.

Selon Nadine Morano, « La République en Marche n'existe pas, c'est un parti virtuel. En Marche ce sont juste les initiales d'Emmanuel Macron, et ils ne sont pas en situation de remporter des régions ».

Nadine Morano a tenu à dénoncer la stratégie menée par Emmanuel Macron et par La République en marche :

« Vouloir détruire Les Républicains, c'est une forme d'atteinte à la démocratie. Le vrai ennemi d'Emmanuel Macron, ce sont les Républicains, lui son seul objectif c'est de se retrouver face à Marine Le Pen ».

L'eurodéputée Nadine Morano a également évoqué la nécessité d'apporter de la clarté :

« Cela mériterait aussi une clarification sur la ligne politique que nous devons incarner [...] A un moment, être de droite, c'est pour moi une fierté [...] Il faut dire la vérité aux Français et être clair sur ce qu'on veut ».

Renaud Muselier, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, était l’invité des « 4 Vérités » de France 2, mercredi 5 mai. Il a tenu à clarifier sa position :

« Il n’y a jamais eu d’accord avec LREM. Donc il y a eu une sorte d’hystérie collective qui s’est déclenchée dès dimanche, quand le Premier ministre s’exprimait. Dans ce qu’il a dit, il a évoqué une « recomposition politique ». Cela a entraîné une hystérie collective. Il a fallu réexpliquer en permanence à ma famille politique que je suis LR, qu’il n’y a jamais eu d’accord avec LREM et qu’il y avait la volonté de consacrer 100% de son temps à la région ».

CNews - France 2

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !