Deux journalistes russes se révoltent sur un site pro-Kremlin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Bravoure

Deux journalistes russes se révoltent sur un site pro-Kremlin

Deux journalistes russes, Alexandra Miroshnikova et Egor Polyakov, travaillant pour le site d’information en ligne pro-Kremlin lenta.ru, ont mis en ligne lundi de virulents articles contre la guerre menée en Ukraine par Moscou, à l'occasion de l'anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale

Un acte de bravoure qui peut coûter cher. Les deux journalistes ont mis en ligne une quarantaine d'articles anti-guerre et anti-Poutine sur un site pro-Kremlin, lundi 9 mai.

« Nous devions le faire aujourd'hui. Nous voulions rappeler à tous ce pourquoi nos grands-pères se sont vraiment battus en ce beau Jour de la Victoire : pour la paix », a déclaré à nos confrères du Guardian Egor Polyakov, l'un des deux journalistes.

« Vladimir Poutine a menti sur les plans de la Russie en Ukraine »; « L'armée russe s'est révélée être une armée de voleurs et de pillards »; « La Russie abandonne les cadavres de ses troupes en Ukraine » … Si les articles sont toujours trouvables grâce à un logiciel d’archivage web, les publications ont été rapidement retirées du site lenta.ru.

Depuis le début de la guerre, Vladimir Poutine a fait passer plusieurs lois faisant de la diffusion de « fausses informations » sur l'armée russe un délit passable d'amendes ou de peines de prison. Les journalistes risquent ainsi jusqu'à 15 ans d'emprisonnement.

« Bien sûr que j'ai peur » reconnaît Egor Polyakov. « Je n'ai pas honte de l'admettre. Mais je savais ce que je faisais, quelles pourraient être les conséquences ». 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !