Cette méduse est un rat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Forme de vie non identifiée

Cette méduse est un rat

Des bio-ingénieurs américains ont fabriqué de toutes pièces une méduse artificielle.

La recette peut sembler simple : un peu de silicone, et quelques cellules de coeur de rat : voila ce qu'ont utilisé des bio-ingénieurs américains pour fabriquer de toutes pièces une méduse artificielle. Il s'agit en réalité d'un robot organique reproduisant la nage de la méduse.

Si cet exploit a été possible, c 'est parce que la méduse est un être vivant relativement simple. Sa technique de nage se résume à une alternance de deux mouvements de l'ombrelle qui propulse l'animal par bonds successifs. Ce processus est très proche des battements d'un coeur humain, ou d'un coeur de rat. Les scientifiques ont donc utilisé des cellules cardiaques de rat. Les cellules cardiaques ont la particularité de conserver leur capacité à se contracter et de pouvoir ainsi produire des mouvements natatoires contrôlés. Cet animal à la nage gracieuse ressemble à une fleur à huit pétales.

"Morphologiquement, on a une méduse. Fonctionnellement, on a une méduse. Génétiquement, cette chose est un rat" résume Kit Parker, biophysicien de l'Université de Harvard, dont le travail est publié dans Nature Biotechnology.

Outre son aspect esthétique, l'animal robot pourrait s'averer tres utile. Le laboratoire de Kit Parker travaille à créer des modèles artificiels de tissus de coeur humain pour régénérer des organes et tester des médicaments. L'animal a été fabriqué pour comprendre "les lois fondamentales des pompes musculaires". C'est une approche d'ingénieur sur la science : prouver que vous avez identifié les bons principes en construisant quelque chose à partir de cette base.

Parker explique : "J'ai commencé à m'intéresser aux organismes marins qui pompent pour survivre. Puis j'ai vu une méduse dans un aquarium et j'ai tout de suite remarqué les similitudes et les différences entre le pompage d'une méduse et celui d'un coeur humain".

Lu sur Nature.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !