Des enfants discutent politique avec Jimmy Kemmel et Hillary Clinton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Citoyens en devenir

Des enfants discutent politique avec Jimmy Kemmel et Hillary Clinton

L'animateur américain a demandé à quatre enfants si une femme pouvait être présidente, avant de leur présenter Hillary Clinton.

Jeudi soir, Jimmy Kimmel a fait appel sur la chaîne ABC à quatre enfants pour parler politique et les interroger sur la possibilité qu'une femme soit un jour présidente des Etats-Unis. "Notre meilleur espoir pour l'égalité réside dans les prochaines générations. Les enfants sont notre futur, qu'on le veuille ou non", a justifié l'animateur.

Il a donc interrogé deux garçons et deux filles, en commençant par les interroger sur le président actuel. Pour un des enfants, il s'agit de "Arrack Obama" et il est en poste "depuis deux ans".

La discussion a ensuite tourné autour des qualités requises pour être président. Pour les deux garçons, ça ne fait aucun doute : une femme ne peut pas être présidente. "Elles feraient des trucs trop féminins" comme par exemple "tout redécorer" et "repeindre la Maison blanche en rose", ont-ils lancé, au grand dam des deux filles présentes sur le plateau. "Les filles sont aussi fortes que les garçons", a lancé l'une d'elle, estimant qu'elle pourrait "battre" le garçon. Les hommes "ont des muscles" et "des abdos" ont alors argumenté les enfants. 

En cas de guerre, "une femme voudrait qu'elle s'arrête, que les gens soient heureux et qu'ils ne meurent pas", a déclaré une petite fille, alors qu'un garçon a répondu qu'elle "perdrait la bataille avant l'autre équipe".

Jimmy Kimmel a ensuite fait venir une femme bien placée pour répondre aux questions des enfants : la candidate à la primaire démocrate Hillary Clinton. Les deux filles l'ont immédiatement reconnue... mais pas les garçons. Les quatre jeunes ont ensuite fait part de leurs idées si elle est élue : rendre la nourriture et les jouets gratuits et abolir l'école. Si la candidate a jugé que la première idée était intéressante, elle s'est déclarée plus hostile à l'idée d'abolir l'école. 

Lu sur Télé 7 Jours

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !