Colombey-les-Deux-Eglises : selon Emmanuel Macron, le pays se tiendrait mieux s’il ne se plaignait pas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Champions du monde des râleurs

Colombey-les-Deux-Eglises : selon Emmanuel Macron, le pays se tiendrait mieux s’il ne se plaignait pas

Le chef de l'Etat a dénoncé, devant des retraités, l'attitude des Français râleurs à l'occasion de son déplacement à Colombey-les-Deux-Eglises pour un hommage au général de Gaulle et à la Ve République.

Emmanuel Macron a été interrogé par des retraités en marge de son déplacement à Colombey-les-Deux-Eglises lors d'un nouveau bain de foule. Le président de la République s'en est pris aux Français qui "se plaignent" lors d'un bain de foule sur les terres du général de Gaulle.

Le président de la République s'est confié aux retraités et a indiqué que les conditions de vie actuelles étaient bien meilleures qu'en 1958 : 

"En me faisant visiter la Boisserie, le petit-fils du général m'a dit 'vous pouvez parler très librement, la seule chose que vous n'avez pas le droit de faire c'est vous plaindre'", je trouve que c'était une bonne pratique qu'avait le général. Le pays se tiendrait autrement si on était comme ça. (...) On ne se rend pas compte de la chance immense qu'on a".

Cette déclaration est intervenue alors que le président rendait hommage au fondateur de la Ve République qui célèbre ce jeudi ses 60 ans. 

Cette nouvelle petite phrase va encore alimenter le débat sur le caractère du chef de l'Etat et sur ses déclarations choc face aux citoyens. 

Vu sur BFM TV

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

L’air des Antilles : Emmanuel Macron et les limites de sa prise de reculOpération reconquête... en plein chaos : mais qui Emmanuel Macron devrait-il s’attacher à convaincre en priorité ?Au contact des Français : Emmanuel Macron à la recherche (illusoire ?) de la pureté des débutsEmmanuel Macron, pour placer une camarade de l'ENA, change les règles de nomination des recteurs

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !